Bio



Elaïs Livingston est danseuse et professeur de danse Tribal Fusion & ATS à Rennes en Ille-et-Vilaine.
C’est dans la capitale bretonne qu’elle prend ses premiers cours de danse classique et de Modern’jazz.
Pour cette fille de danseuse, la passion l’emporte très tôt dans un environnement familial propice à toute forme d’expression corporelle et artistique.
En effet, sa mère enseigne déjà le Modern’Jazz en Bretagne et son père est un sculpteur averti.

A l’âge de douze ans et sur les encouragements de sa mère, elle intègre l’association Les Sept Voiles dirigée par Francine Conches, où elle prend ses premiers cours de danse orientale. Cet apprentissage développe en la jeune danseuse un intérêt immodéré pour les cultures orientales ; durant toute son adolescence, elle se passionnera pour l’Egypte antique.

Elaïs découvre également le violon qu'elle pratique pendant six ans, ainsi que le théâtre (Eschyle, Tchekhov, Luigi Pirandello, Joseph Kesselring). Par ailleurs, elle se passionne pour les chevaux ainsi que le dressage équestre . Cette passion pour les équidés ne la quittera désormais plus jamais.


 Ainsi, en 2004, au gré de vidéos visionnées sur internet, elle découvre le Tribal Fusion et toutes ses possibilités créatives et musicales. Plus particulièrement, elle suit de près l’actualité de la danseuse américaine Rachel Brice et de sa troupe The Indigo.
Cette découverte aura un impact décisif sur la manière dont Elaïs envisagera la danse orientale. Dès lors, elle décide de se former en autodidacte à l’ATF (American Tribal Fusion), puis en suivant des stages ponctuels auprès de danseuses renommées (Jill Parker, Lady Fred, Mardi Love, Kae Montgomery, Violet Scrap, Mat Jacob...), ainsi que les formations intensives ATS dispensées par l'association Etoile des Sables.
La danse classique, le modern’jazz et l'héritage de la danse orientale traditionnelle ne seront néanmoins jamais oubliés ; au contraire, c’est de tout cela qu’Elaïs mène sa propre fusion sous l’influence de sa culture musicale personnelle : Industriel, Electronique, Classique, Darkfolk, Trip Hop, Cold wave, Metal, Ambient...

Au-delà de sa passion pour le spectacle vivant, son intérêt pour le corps et l'image l'amène à découvrir, au fil du temps, la photographie et particulièrement l'artisanat de l'argentique et des procédés anciens.

En 2008 et 2009, Elaïs rejoint la compagnie Onitcha sous la direction de sa mère, qui explore les tréfonds de l’âme humaine en proposant parallèlement à son activité pédagogique des performances de danse Butô. L’occasion pour Elaïs de fusionner son art avec celui de sa mère. Ensemble, elles évolueront un temps lors de représentations à Rennes et ses alentours, par exemple pour la fête de la musique au Parlement de Bretagne, spectacle commandité en 2008 par la ville de Rennes.

Aujourd’hui éducatrice sportive BP JEPS AGFF Fitness & Musculation, certifiée Pilates, Pilates Post-Thérapie et formée Hatha-Yoga et à la méthode De Gasquet, Elaïs enseigne également le fitness à Rennes. Elle intervient dans plusieurs clubs et associations à Rennes en proposant des cours collectifs tels que Body Barre, Stretching, FAC, Step, Zumba, Pilates, Yoga...


Elle intègre aujourd’hui dans ses cours de danse tribale ATS et Tribal Fusion les techniques spécifiques acquises durant ses différentes formations et expériences, et continue de se former continuellement. Ses connaissances et son approche anatomique du mouvement lui permettent de s'adapter à tous les profils d'adhérents.